Playa Los Corales
Bavaro
Dominican Republic

La Perla Dominicana, vos cigares dominicains préférés. Retrouvez tous les conseils sur la fabrication, la dégustation et la conservation de vos cigares. Vous pouvez aussi accèder à notre catalogue cigares et bijoux larimar, 

BIJOUX

La pierre de Larimar est considérée comme LA pierre du pays puisque l’on ne peut la trouver qu’en République Dominicaine.
Cette pierre semi-préciseuse fut découverte en 1974 dans le Sud-Ouest du pays, dans la région de Barahona et son nom vient de la contraction du prénom Larissa (fille de l’un des découvreurs) et de « mar » rappelant la Mer des Caraïbes visible depuis la mine.
Le Larimar est un minéral aussi appelé pectolite bleue qui appartient à la famille des quartzs silicates dont la dureté est de  5/10 (échelle de Mohs), elle est donc aussi difficile à tailler que le diamant.
On évalue la qualité de la pierre selon sa coloration: plus la pierre est d’un bleu profond, plus elle est précieuse. On peut parfois trouver un coloration rouge, celle-ci indique des traces de fer. La couleur blanche quant à elle représente le quartz de la pierre.
Les effets de la pierre, au niveau psychisme, nous transmettent des énergies positives et reconstituantes. Elle permet donc à l’âme de s’épanouir et d’avoir une attitude positive face au quotidien.
L’entretien de la pierre se fait en plaçant la pierre dans de l’eau déminéralisée tous les 2 mois afin de redonner de l’éclat à la pierre.


L’ambre une résine de conifère fossilisé de plusieurs millions d’années. C’est une des pierres les plus légères et les plus tendres et elle est tiède au toucher. Il ne faut pas la confondre avec l’ambre animal provenant du cachalot et qui sert uniquement en cosmétique pour fixer les parfums.
On attribue à cette pierre semi-précieuse un pouvoir calmant, détressant. C’est pour cela que l’on met des colliers d’ambre autour du cou des bébés  pour calmer la pousse de leurs dents. Pour les adultes, l’ambre va principalement soulager les rhumatismes, les crises d’asthme et les douleurs localisées vers le cou, la gorge, les oreilles et les poumons.
En République Dominicaine, les mines de cette pierre sont situées dans le nord de l’île, à Puerto Plata.
L’ambre peut se trouver également dans différents pays (Europe de l’est, Mexique, Russie, etc.…) avec différentes couleurs : jaune, caramel, rouge, marron foncé et quelques fois avec des insectes à l’intérieur. Mais, en République Dominicaine, nous avons un type d’ambre unique c’est : L’AMBRE BLEUE.  Au premier regard, elle est comme les autres types d’ambre mais à la lumière du jour des reflets bleu-gris ou vert émeraude apparaissent.
Du fait de sa rareté, de nombreuses pièces sont contrefaites. Voici quelques tests simples pour reconnaître une vrai pierre:
- Test de chaleur: placez une aiguille chauffée sur un morceau d’ambre, une légère odeur de résine de pin se dégagera. Une marque blanche reste aussi sur la pierre.
- Test de flottaison: plongez le morceau d’ambre dans l’eau salée, l’ambre coulera contrairement au plastique
- Test du grattage: grattez avec un petit couteau, si c’est de l’ambre, la pierre va s’effriter.


Le corail, dont le nom vient du grec « Korallion », est un animal invertébré à l'aspect végétal qui se construit tout au long de sa vie un squelette extérieur à partir de minéraux présents dans l'océan.
Cumulé avec ceux de ses millions de congénères, ceux-ci forme un récif corallien. Le corail seul ne pourrait pas vivre. Il fonctionne en symbiose avec un végétal microscopique : la zooxanthelle dans les mers chaudes et le plancton dans les mers froides. Les colonies coralliennes semblent être les plus vieux animaux coloniaux vivants du monde. En tant que colonies, leur longévité dépasse de loin celle des tortues géantes des Galapagos, vivant plus de 200 ans.
Les dangers pour les coraux sont principalement les cyclones qui les endommagent, les trop grandes hausses ou baisses de température, car le corail est plus fragile qu’il n’y paraît (il meurt en dessus de 29° et en dessous de 18°). Il y a aussi la désalinisation, les UV trop forts, les maladies. Sans oublier son principal prédateur: l’Homme!
Le corail fut durant longtemps l’objet de croyances diverses. Au moyen-âge on cachait dans sa bourse un morceau de corail, talisman contre la sorcellerie! Considéré par les Tibétains et les Indiens d’Amérique comme une pierre sacrée, il symbolise "l’énergie de la force vitale" et protège du mauvais œil.
Le corail en dehors des bijoux, objets décoratifs, est utilisé en chirurgie pour la reconstruction osseuse.
Son entretient: on trempe le corail dans un bain d’eau salée ou d’eau additionnée de bicarbonate de soude (une cuillère à soupe pour un bol d’eau), comme les perles.